Automne 2009
 
 
 

Demande de communications pour le Pacific Region Indigenous Doctors Congress 2010

 

Le Pacific Region Indigenous Doctors Congress 2010 aura lieu en août 2010 à Whistler, en Colombie-Britannique. Les médecins, les étudiants en médecine, les dispensateurs de soins traditionnels et les autres professionnels de la santé sont invités à proposer des résumés d’ateliers, d’articles et d’affiches liés à la santé des autochtones. Les demandes de communication seront acceptées par courriel et par télécopie jusqu’au 16 novembre 2009 à 17 h, HNC. Pour en savoir plus, consultez le site Web du PRIDoC, en anglais, ou écrivez à info@ipac-amic.org.


 

Une cause entendue au Tribunal canadien des droits de la personne

 

En 2007, l’Assemblée des Premières nations et la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières nations ont déposé une plainte contre le gouvernement fédéral, alléguant que le Canada fait preuve de discrimination raciale en offrant un financement moins élevé aux services de bien-être des enfants des Premières nations. Le Tribunal canadien des droits de la personne a commencé à entendre la cause le 14 septembre 2009. Les témoignages reprendront le 16 novembre. Cette cause est entendue à un moment important, soit un an après les excuses officielles du gouvernement fédéral à l’égard des pensionnats, qui reconnaissaient, entre autres, avoir causé des dommages en séparant des enfants de Premières nations de leur famille. Pour participer, inscrivez-vous comme témoin ou écrivez au Premier ministre et à l’honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, pour les informer que vous suivez les travaux du tribunal. Consultez le site www.fnwitness.ca/index_f.php pour obtenir plus d’information.


 

Nexus santé offre une trousse et une formation pour prévenir l’obésité juvénile au sein des communautés autochtones

 

Nexus santé est à préparer une trousse et un programme de formation afin de contribuer à prévenir l’obésité juvénile dans les communautés autochtones. L’organisme est à la recherche d’un Ancien pour siéger au conseil consultatif du projet, ainsi que de bénévoles qui participeront à une prise de photos ou à des entrevues dans les régions rurales du nord de l’Ontario. Écrivez à m.ferris@healthnexus.ca ou consultez le blogue de Nexus santé, en anglais, pour obtenir plus de renseignements.


 

On peut s’inscrire à la conférence nationale 2009 de l’ONSA

 

L’Organisation nationale de la santé autochtone organise une conférence nationale à Ottawa du 24 au 26 novembre 2009. Cette conférence rassemblera des dispensateurs de soins de première ligne, des membres des communautés, des organismes inuits, métis et des Premières nations, des ministères gouvernementaux, des associations professionnelles et paraprofessionnelles et des établissements universitaires, sur le thème Notre peuple, notre santé. Vous trouverez de l’information plus détaillée à l’adresse www.naho.ca/conference/french/index.php.


 

Le Centre des Métis d’ONSA lance un projet pour renforcer l’identité des jeunes

 

Cet été, le Centre des Métis de l’Organisation nationale de la santé autochtone a demandé aux jeunes Métis du pays de présenter leurs talents artistiques sur vidéo dans le cadre du projet Expression des jeunes Métis. Ce projet a été mis sur pied pour explorer et célébrer l’identité moderne et la diversité des jeunes Métis et pour stimuler leur fierté. Un DVD comprenant des prestations sélectionnées sera distribué partout au Canada au début de 2010. Pour obtenir plus d’information, écrivez à jdemeria@naho.ca ou visitez le site Expressions des jeunes Métis.


 

Le CCNSA publie un nouveau document sur l’ETCAF et le SAF au sein des peuples autochtones

 

Le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone a publié un rapport consacré à la perception selon laquelle l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale et le syndrome d’alcoolisation fœtale seraient plus courants chez les enfants autochtones que chez les enfants non autochtones du Canada. Le rapport souligne plusieurs failles potentielles de cette perception et fait ressortir de nombreuses divergences entre les évaluations des recherches et les expériences que vivent les communautés autochtones. Selon l’auteur, Mike Pacey, d’autres recherches s’imposent sur le sujet, et il propose des lignes directrices pour les prochaines études, y compris la nécessité de tenir compte du statut socioéconomique. Consultez le volet anglais du site www.nccah-ccnsa.ca pour en savoir plus.


 

Un protocole de communication au sujet de la grippe H1N1

 

En septembre, le ministre de la Santé, le ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et le chef national de l’Assemblée des Premières nations ont signé un protocole de communication intitulé Travaillons ensemble sur les préparatifs relatifs à la grippe H1N1. Ce protocole vise à garantir une approche coordonnée du plan de préparation et de communication pour les communautés des Premières nations. Plus d’information figure à l’adresse www.ainc-inac.gc.ca/hb/cmprtcl-fra.html.


 

La préparation à la grippe H1N1 dans les centres d’amitié

 

Afin d’aider les centres d’amitié à prendre des précautions contre la grippe H1N1, la National Association of Friendship Centres a publié une série de lignes directrices, en anglais, intitulées H1N1 – What Friendship Centres Can Do. Ces lignes directrices, adaptées des ressources offertes par l’Agence de la santé publique du Canada, sont un excellent exemple du travail que peuvent accomplir les organismes pour se préparer à l’éventualité d’une pandémie. Consultez le site www.phac-aspc.gc.ca/index-fra.php pour demeurer au courant des directives au sujet de la grippe H1N1. Il est également possible d’obtenir des ressources pour les cliniciens et les patients au sujet de la grippe H1N1 dans le site Web de la Société canadienne de pédiatrie.